Le terme trouve son origine dans une institution de la République romaine, celle des censeurs, deux magistrats chargés tous les cinq ans d'évaluer (en latin censere) le nombre des citoyens, de les ré Le mot censure, dans son sens le plus courant, qui fait l’objet de ce dossier, signifie limite à la liberté d’expression. Histoire Neuropsychologie ... La définition de Censure La censure en psychanalyse. La censure et l'histoire Suivre cet auteur Jean-Yves Mollier Dans Ethnologie française 2006/1 (Vol. Dans la Chine et l' Irlande antique, la censure était considérée comme un moyen de régulation des mœurs et de la vie politique. La censure, pour la plupart des historiens, c’est l’ensemble des contraintes institutionnelles qui pèsent sur la capacité ou la liberté d’expression. Cette limite on peut se l’imposer à soi-même. 16Nous avons là une définition plus large de la censure, mais, précisément, encore relativement conventionnelle. L'origine du terme « censure » remonte au poste de censeur, créé à Rome en -443, dont le but était de maintenir les mœurs. Définition et Histoire des Medias Août 2008 1 Les médias • Définition : “ Un média est une technique ou un ensemble de techniques permettant aux hommes de communiquer l’expression de leur pensée, quelles que soient la forme et la finalité de cette expression ”. Définition de censure : null... On appelle Censures Ecclesiastiques, les menaces que fait l'Eglise des peines qui seront encouruës, si on contrevient à ce qu'elle ordonne, ou les peines mêmes quand elles sont encouruës, comme l'interdiction, l'excommunication majeure & mineure, &c. Toutes les provisions de Cour de Rome portent absolution des censures. (Par métonymie) Corps des personnes chargées de cet examen. Archive issue de Retronews, le site de presse de la BNF : La Gazette du 19 février 1752 annonçant la censure des deux premiers tomes de l'Encyclopédie Dans la Chine et l'Irlande antique, la censure était considérée comme un moyen de régulation des mœurs et de la vie politique. Au sens propre, le terme « censure » désigne à la fois l'action de condamner un texte ou une opinion, d'en interdire sa diffusion, et l'institution qui prononce cette condamnation. Histoire. C’est l’auto-censure. 36) , pages 125 à 128 En psychanalyse, la censure correspond à une fonction psychique qui empêche l'émergence des désirs inconscients dans la conscience autrement que sous une forme déguisée. ... Portail de la Rome antique — Histoire romaine, langues et civilisations italiotes. Les censeurs sont les seuls juges de ce qui est digne ou indigne. Histoire de la censure L'origine du terme censure remonte au poste de censeur , créé à Rome en -443, dont le but était de maintenir les mœurs. La censure ou surveillance des mœurs découle du droit d'exclure des listes de citoyens et en particulier de l' album sénatorial les personnes que les deux censeurs jugent indignes. A lire en accès libre: Diderot : l'« Encyclopédie » à tout prix, Jean-Marie Goulemot, L'Histoire n°317, février 2007. Les difficultés d'une définition et ses limites Origine étymologique.