© Science-et-vie.com - Tous droits réservés, Par La largeur, la symétrie de la Voie lactée vue depuis la Terre, la présence de gaz et de poussières exactement dans le plan des étoiles ne laissent aucun doute : le Soleil se trouve à peu près dans le plan du disque galactique. Notre galaxie a la forme d'un disque renflé en son centre. La Voie lactée comprend une barre centrale entourée d'un disque composé de gaz, de poussières et d'étoiles. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Théoriquement, toutes les étoiles du ciel visibles à l’œil nu appartiennent à la Voie Lactée, donc il serait correct de considérer la totalité du ciel comme la V… Mais si l'on est à l'intérieur, on ne voit principalement qu'une bande d'étoiles alignées. Mais n’avez-vous jamais eu envie de voir la Voie lactée ? C'est l'objet le plus spectaculaire de nos nuits - ou plutôt c'était, avant que la lumière des villes ne l'efface du ciel de très nombreux Terriens. Même si ce portrait, à la manière de ceux du Caravage, demeurera en partie dans la pénombre. Vue d’artiste de la Voie Lactée illustrant la position du bulge central par rapport au Soleil (donc, la Terre). Or, à cette distance, la gravité de l’étoile engendre une rotation synchrone ; par conséquent, une seule et même moitié de la planète est constamment éclairée, tandis que l’autre reste plongée dans le noir. Les chercheurs ont découvert qu’en moyenne, chacune des étoiles semblables à notre soleil pourrait abriter entre 0,4 et 0,9 planète rocheuse dans sa zone habitable. Or elles donnent, depuis les années 1970 (époque à laquelle on a commencé à effectuer ces calculs), deux résultats qui différent d'un facteur cinq ! Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement les articles les plus récents ! All rights reserved. En outre, ils estiment avec 95% de confiance que, en moyenne, l’exoplanète située en zone habitable la plus proche est à environ 6 parsecs (soit un peu plus de 19 années-lumière), et qu’il y a près de 4 planètes rocheuses autour d’étoiles naines G et K à moins de 10 parsecs (environ 32 années-lumière) du Soleil. De temps à autre, c'est le « clac » de la fin de … Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ? Cette vue à 360 ° du paysage cosmique où se trouve plongée notre planète est un photomontage réalisé à partir de 1 200 clichés pris depuis les hémisphères Nord (à gauche) et Sud (à droite). LE GROUPE LOCALTout comme la galaxie d'Andromède, la Voie lactée appartient au Groupe local, un amas de 60 galaxies dont le diamètre est d'environ 10 millions d'années-lumière. Comment examiner une galaxie quand on est à l'intérieur de celle-ci ? Elle nous donne l'illusion de voir la Voie lactée depuis l'extérieur. LE SUPERAMAS LANIAKEALe superamas de la Vierge est lié à d'autres superamas (de l'Hydre, du Centaure et de Pavo-Indus) au sein d'un ensemble comprenant 100 000 galaxies, appelé Laniakea (« horizon céleste immense », en hawaïen). Une nouvelle étude révèle que notre galaxie contiendrait de très nombreuses planètes potentiellement habitables. Il s’agissait en fait de la Voie lactée. L’occasion de tourner les yeux vers le ciel et d’admirer les étoiles de notre galaxie. la présence de gaz et de poussières exactement dans le plan des étoiles ne Les champs obligatoires sont indiqués avec *. La distribution de la masse est de type Sbc selon la séquence de Hubbleet typique des galaxies spirales avec des bras courbes relativement lâches . On sait aussi que la structure spirale est dominée par deux bras (de Persée et du Centaure) denses en étoiles, attachés aux extrémités d'une barre centrale épaisse. Nous sommes donc à l'intérieur d'une galaxie. Cet amas de galaxies regroupe plus d’une quarantaine de galaxies, do… Comme nous vivons dans la Voie lactée, les scientifiques ne peuvent pas se contenter de prendre un instantané de celle-ci pour en comprendre la structure. La première consiste à mesurer la vitesse de ses étoiles, puis à en déduire sa masse totale grâce à la loi de la gravitation universelle (schématiquement, plus les étoiles tournent rapidement autour du centre galactique, plus la masse de la galaxie est élevée). Il est difficile, voire impossible, d'avoir une vue d'ensemble de la Voie lactée à partir de la Terre puisque notre système solaire en fait partie. L'opportunité d'admirer la Voie lactée à l’œil nu n'est pas donnée à tout le monde. Autour de son centre se trouve un noyau sphérique de 10 000 a.-l. de diamètre appelé le bulbe. Il s'agissait, avec mes collègues Annie Robin et Olivier Bienaymé, de clarifier les rôles respectifs de la transformation du milieu interstellaire en étoiles, d'une part, et de la dynamique d'ensemble des étoiles, d'autre part, dans la structuration du disque spiral. Aujourd'hui, un siècle après, les chercheurs ont déterminé la plupart des mensurations de la Voie lactée et en dressent peu à peu le portrait. Cette région centrale - le bulbe - est elle-même centrée sur le noyau galactique, petit, dense, brillant et mystérieux, car très difficile à observer depuis la Terre en raison de la poussière interstellaire qui absorbe sa lumière. À noter par ailleurs que cette nouvelle recherche n’a pas pris en compte les naines rouges, également connues sous le nom de naines M, qui représentent environ les trois quarts de la population stellaire de la Voie lactée. La voûte céleste et notamment la Voie Lactée, notre galaxie, ont été prises en accéléré depuis des postes d'observation en altitude, sur le Teide, volcan des Iles Canaries culminant à 3718m. Et même lorsque l'on sait cela, il faut avoir certaines prédispositions en géométrie dans l'espace pour en prendre réellement conscience ! Sur cette photo de famille qui rappelle celle prise par la sonde Voyager 1 en 1994 depuis un point de vue bien plus lointain, la Terre se trouve au milieu, à côté de Vénus, la plus brillante. Il a fallu des siècles pour comprendre que c'était une galaxie spirale et, aujourd'hui encore, son portrait conserve des zones d'ombre. Le Soleil se trouve précisément à 27 000 années-lumière du centre de la Galaxie et à quelques dizaines d'années- lumière au-dessus de son plan de rotation. Or les galaxies ne sont pas distribuées au hasard dans l'espace, elles sont rassemblées en amas sous l'action de la force de gravitation. La Terre, le Soleil et chacune des étoiles que tu peux voir font partie de la Voie lactée. Car deux traits marquants de la Voie lactée permettent de l'identifier aux galaxies plus lointaines. Ainsi, on estime qu’il pourrait y avoir jusqu’à 300 millions de planètes rocheuses semblables à la nôtre dans notre galaxie ! La meilleure estimation que l'on a pu Si le portrait de la Voie lactée reste aujourd'hui à l'état d'esquisse, c'est que l'on ignore encore le nombre d'étoiles que contient la Galaxie. Pas facile de se représenter la galaxie vue de l'intérieur ! Félicitations, vous ne manquerez plus aucune actu scientifique importante ! La Voie lactée pourrait contenir des dizaines de civilisations extraterrestres Photo: Denys Bilytskyi/123rf.com La Voie lactée, telle que vue dans le ciel nocturne de la … Vérifiez votre boîte de réception ou vos indésirables afin de confirmer votre inscription. Un chiffre qui, multiplié par le nombre total d’étoiles de ce type présentes dans la Voie lactée, montre que les planètes habitables ne sont pas si rares. Délicat, en effet, pour un scientifique, d'étudier son propre laboratoire. Ce nombre dépend évidemment de nombreux facteurs, que les scientifiques tentent de déterminer, dont le nombre de planètes habitables. Les astronomes utilisent les sondages photographiques obtenus avec les grands télescopes du monde entier et les télescopes spatiaux sur de petits champs de ciel, qu'ils généralisent à l'ensemble de leur galaxie numérique. Entre les mois de juin et d'août, quand la Terre se trouve, dans sa rotation annuelle autour du Soleil, entre lui et le centre galactique, c'est une Voie lactée très dense en étoiles qui s'affiche dans le ciel. En plus de ce nombre astronomique, elle est composée d’inombrables éléments comme des nuages de gaz et de poussières interstellaires donnant son aspect multicolore et laiteuxdans le ciel nocturne. ». Ce noyau, qui comporte des myriades d'étoiles et de nébuleuses, est la partie la plus lumineuse de la galaxie et donc la … La combinaison des deux sources de données a permis de réaliser une analyse bien plus fine des exoplanètes. Un concours pour gagner une place à bord du Crew Dragon de SpaceX ! Trous noirs : peuvent-ils nous aider à détecter de potentielles civilisations extraterrestres ? Notre Soleil est situé sur un petit bras, l'éperon d'Orion, à 27 000 a.-l. du centre. La carte montre la luminosité et la couleur totales des étoiles observées par le satellite de l'ESA dans chaque partie du ciel entre juillet 2014 et mai 2016. Entrez votre nom d'utilisateur ou courriel. Il lui faut 220 millions d'années pour couvrir une révolution galactique, ce qui signifie que, depuis sa naissance, il a eu le temps de faire vingt fois le tour de la Galaxie. La sphère observable a ainsi un diamètre estimé à 93 milliards d'années-lumière. Après avoir passé des décennies à chercher dans la Voie lactée des astres obscurs pouvant expliquer cette incroyable différence entre masse « lumineuse » et masse « dynamique » des galaxies, la plupart des astronomes et des physiciens considèrent désormais que la Voie lactée, comme les autres galaxies, baigne dans un halo invisible d'une matière exotique, d'origine encore inconnue, échappant à tous les détecteurs, mais dotée de masse. Mais où exactement ? Une étude de 2013, également basée sur les données de Kepler, a estimé qu’environ 6% des systèmes de naines rouges hébergent une planète à peu près semblable à la Terre, en zone habitable. Reprenons : la Voie lactée est une grande galaxie spirale, comme il en existe des dizaines de milliards dans l'Univers. Ces amas sont des condensations stellaires denses et sphériques, très brillantes et donc faciles à étudier. décalés, qui vous instruiront tout en vous faisant rêver. Plus précisément, les auteurs de l’étude ont calculé que chaque étoile pourrait être entourée de 0,37 à 0,6 planète habitable, voire de 0,58 à 0,88 planète pour l’estimation la plus optimiste. Vue de la Terre, la Voie lactée ressemble à une longue bande blanche, lumineuse et diffuse. De leur distribution et de leur distance au Soleil, l'astronome put - sans se tromper - conclure que nous nous trouvons à une trentaine de milliers d'années-lumière du centre galactique. Allongé par terre, au pied du télescope, bercé par le « bip bip » régulier de l'intervallomètre, je contemplais le ciel, voyant passer au-dessus de ma tête les prodigieuses nuées stellaires de la Voie lactée.